Aux RAP 2013, deux édiles socialistes s’opposent au projet de loi sur les métropoles

Invités à débattre de la décentralisation aux Rencontres des Acteurs publics, les élus PS Christian Bourquin et Christian Pierret ne sont pas satisfaits du premier volet de l’acte III.

20130703-092241.jpg

« La France mériterait un big bang de son organisation administrative ». La sentence est signée Christian Bourquin, président PS du conseil régional du Languedoc-Roussillon. Pour cet élu local, le projet de loi sur les métropoles ne répond pas au « besoin de proximité, trop de choses se décidant à Paris ».

Le président socialiste de la Federation des villes moyennes, Christian Pierret, embraye et plaide pour « une meilleure articulation, rationalisation et organisation locale ». Françoise Larpin, en charge du secteur public chez KPMG, juge, elle, « ennuyeux «  l’absence de l’Etat dans le projet de loi.

« Une loi négative »

Christian Pierret, également maire de Saint-Dié-des-Vosges, est lancé : « on ne va pas vers un choc de simplification mais vers la complexification, craignant « un empilement de nouvelles structures dont on ne voit ni la logique ni le rapport entre elle ».

Le sénateur Christian Bourquin reprend la parole et attaque une « loi négative, trop complexe et trop précise en même temps ». Françoise Larpin, en conclusion, prétend lever un secret de polichinelle : « Marilyse Lebranchu a failli démissionner plusieurs fois. Tour le monde le sait ».

César Armand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s