4 semaines, 4 films : le bilan cinéma de janvier 2015

Suivre, le jour durant, les questions françaises et européennes en matière de collectivités territoriales, d’infrastructure et de numérique autorise, le soir venu, à se rendre au cinéma.

* Comment tuer son boss 2 ?
De Sean Anders, avec Jason Batelan, Charlie Day, Jason Sudeikis, Chris Pine (Jupiter), Christopher Waltz (Inglorious Bastards), Jamie Foxx (Ray), Jennifer Aniston (Friends), Kevin Spacey (Usual suspects) – 1h48 – Sorti le 24/12/2014

Les trois compères s’associent pour fabriquer une cabine de douche révolutionnaire. Ils décident de la vendre sauf que leur acheteur est un escroc. Avec un rythme plus soutenu à la Hangover et des dialogues mieux écrits, le cru 2014 s’avère meilleur que la cuvée initiale.


* Charlie Mortdeclai,
De David Koepp, avec Johnny Depp (Gilbert Grape), Gwyneth Paltrow (Shakespeare in love), Paul Bettany – 1h47 – Sorti le 21/01/2015

Acheteur d’art insaisissable, un Lord anglais est missionné par un agent des services secrets – et ami d’Oxford – pour retrouver une toile de Goya méconnue. Le quinqua Johnny Depp en aristo excentrique bondissant du Japon à l’Angleterre, en passant par l’Amérique, est irrésistible.


* Wild,

De Jean-Marc Vallée, avec Reese Witherspoon (La revanche d’une blonde), Gaby Hoffmann, Laura Dern (Jurassic Park) – 1h56 – Sorti le 14/01/2015

Une toxicomane nymphomane, orpheline de mère, décide de se lancer dans la grande randonnée entre le Mexique et les Etats-Unis pour se retrouver en paix avec elle-même. Tirée d’une histoire vraie, cette quête initiatique révèle tout le talent de Reese Witherspoon.


* Une heure de tranquillité
De Patrice Leconte (Le magasin des suicides), avec Christian Clavier (Napoléon), Carole Bouquet (Bienvenue chez les Roze), Valérie Bonneton (Fais pas ci, fais pas ça), Stéphane de Groodt (Barbecue), Jean-Pierre Marielle (Les Galettes de Pont-Aven) – 1h19 – Sorti le 31/12/2014

Un dentiste snob vient de dénicher un disque de jazz introuvable et veut l’écouter en solo mais tout le monde vient l’emmerder : sa femme, sa maîtresse, son fils, son voisin… Adaptée de la pièce à succès de Florian Zeller, la trame laisse un souvenir périssable.

(Les films indiqués entre parenthèses ne reflètent que la préférence personnelle)

Les envies de février ?
* Loin des hommes, de David Oelhoffen, avec Viggo Mortensen, Reda Kateb (Hippocrate)
Juste parce que la nouvelle L’hôte qui décrit le Sahara la nuit comme des « ténèbres (qui) semblèrent se congeler d’un coup » replace encore et toujours Albert Camus n°1 ici.

*Discount, de Louis-Julien Petit, avec Olivier Barthelemy, Corinne Masiero
Uniquement pour l’actrice principale, superbe Louise Wimmer et hystérique Solange

* La rançon de la gloire, de Xavier Beauvois, avec Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem
Pour deux raisons : – le réalisateur de Des hommes et des dieux m’émeut à chaque fois ;
– l’acteur belge, excellent dans la tragédie Trois coeurs de Benoît Jacquot, me fait rire.

* Une merveilleuse histoire du temps – le biopic consacré au génial physicien Stephen Hawking, rare scientifique à alerter sur les risques du transhumanisme. Pascal le disait déjà : « Tout ce qui se perfectionne par progrès périt aussi par progrès. » (Aucun mérite : sujet IEP d’Aix en 2009)

* Cops – Les forces du désordre
– une comédie policière américaine bien crétine comme il le faut. Et puis, il y a en assez des Collatéral, des Miami Vice… Que revivent Starsky et Hutch !

César Armand

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s