Top 5 des « off » politiques de février 2015

Best-of des phrases entre deux portes du deuxième mois de 2015.

Numéro 1 : Le plus visionnaire
« La lourdeur de l’appareil administratif et technocratique est générateur de paralysie, plonge dans l’imbroglio, entraîne la servitude et la fatigue. Il faut résister aux impatiences de l’illusion, préserver le cadre de vie, rendre les villes plus humaines. »
Un Président de la République à Toulouse le 7 mai 1971

Numéro 2 : Le plus affable
« Sur la réforme territoriale, on a fait des erreurs de com : on a fait la fusion avant les compétences ; on a dit qu’on supprimait les départements et on les maintient. »
Un'(e) dir’cab’ adjoint(e) d’un(e) membre du Gouvernement

Numéro 3 : Le plus identifiable
« Trop de dispositifs existent ! Il faut en revenir aux fondamentaux. »
 François Scellier, député, à l’origine d’incitations fiscales pour accéder à la propriété

Numéro 4 : Le plus opposable
« 30 % de notre dette est constituée de ces produits. Nous, les communes de moins de 10 000 habitants, sommes les plus visées car nous sommes moins amènes à appréhender les programmes proposés, d’autant quand les produits sont appétissants. »
Un élu local en guerre contre les emprunts toxiques

Numéro 5 : Le plus aimable
« La nouvelle une de Charlie Hebdo ? Le mauvais goût n’est pas interdit par la loi. »
Un dirigeant européen 

Rendez-vous le vendredi 27 mars pour de nouvelles histoires !

César Armand

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s