C’était Charles Pasqua

Tous droits réservés - CulturePolitique.net

Tous droits réservés – CulturePolitique.Net

Ah, Charles ! Quel homme que ce bon vieux Pasqua !
Résistant à 15 ans, dur de faire autrement avec un prénom pareil.
Grand ministre de l’Intérieur, malgré la disparition tragique de Malek Oussekine.
Jamais d’accord avec lui sur l’Europe, et encore moins sur son alliance avec Philippe de Villiers, il faut quand même respecter sa position.
Pour finir, juste un regret : celui de ne l’avoir jamais croisé au Sénat, ne serait-ce que quelques instants.

César Armand

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s