« Un moment d’égarement », un ennui sidérant

Le nouveau long-métrage de Jean-François Richet (L’ennemi public numéro 1) est soporifique au possible.

Chouette ! Le retour de Vincent Cassel dans un nouveau film de Jean-François Richet ! En fait, non, Mesrine est mort dès la première image. Le frère d’Hollysiz s’ennuie dans cette Corse et, même après avoir couché avec la fille de son meilleur ami, passe son temps à souffler.

François Cluzet, à son habitude, joue les Cluzet : ça gueule, ça fait des grimaces et ça peine à adopter le ton juste parfois. Qu’on nous rende le taiseux Musulin… Mention spéciale  aux deux jeunes adultes qui composent, chacune dans leur genre, une partition sensible.

Reste maintenant à découvrir l’original de Claude Berri.

César Armand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s