La technique du reportage d’après Hervé Mille

mille

Tous droits réservés Quotescover.com & CulturePolitique.net

Jeune journaliste en France libre, Marcel Haedrich croise le bras de Jean Prouvost, directeur de Paris-Soir :

« – Est-ce que ça vous ennuierait de refaire le début ? Si vous commenciez par la fin ? Pour admirer un tableau, il suffit d’ouvrir les yeux, pour apprécier la musique, on écoute, mais pour obliger quelqu’un à lire ! La paresse des lecteurs ! Il faut leur faire avaler un appât, avec un hameçon pour les accrocher.
Mille donne un exemple, un feuilleton de Paris-Soir qui commençait ainsi : « Elle était née le jour des morts » (Qui ? J’ai oublié l’héroïne.) Après ça, on ne peut plus lâcher.»

Marcel Haedrich, Citizen Prouvost, 1995

César Armand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s