Paul Vergès : « Les dirigeants français sont des analphabètes en histoire ! »

 

verges_senat

Le 20 avril 2015, CulturePolitique.net avait rencontré, pendant trois heures, le sénateur réunionnais, alors doyen de la Chambre haute. Aujourd’hui, à l’heure de sa disparition ce 12 novembre 2016, retour, en dix articles, sur un quasi-siècle de vie. Neuvième épisode : l’avenir de la Réunion.

Quel Vergès va prendre le relais ? Quel « testament politique » aimeriez-vous laisser ?Je suis le seul Vergès qui existe à La Réunion et je suis terriblement inquiet pour le devenir de notre famille. Comment notre grand pays, la France, n’a pas vu la richesse de l’expérience de ses territoires et a appliqué mécaniquement la centralisation et l’assimilation alors qu’il y a cette résistance ? La crise actuelle de notre île, infiniment plus grave que celle des Antilles, vient de cette méconnaissance des politiques nationales des partis de gauche et de droite. La première erreur a été celle de mon père, d’Aimé Césaire et des autres, a été le militantisme en faveur du statut de DOM pour La Réunion en 1946 un an avant la décolonisation. Pourquoi ont-ils décidé l’inverse des colonies anglaises, espagnoles et portugaises d’abolir le régime colonial au profit de l’intégration ?

« Il y aura, en 2050, 55 millions de Malgaches sur une île plus grande que la France et le Benelux ! »

Vous avez toujours, au contraire, plaidé pour l’autonomie de La Réunion. Quelles en ont été les conséquences selon vous ?
Les dirigeants français sont des analphabètes en histoire. Ils nous disent comment diriger notre pays. On a eu des gouverneurs, un statut colonial, mais au 1er janvier 1947, on décide que les fonctionnaires de l’État aient le même régime que sous l’ère coloniale, c’est-à-dire une sur-rémunération à 227 %, soit le double d’un fonctionnaire en France. Les autres avantages : un aller-retour gratuit pour la métropole chaque année, trois ans de présence sur place équivalent à quatre ans de retraite et une retraite de 35 % sur-rémunérée. C’est une forme d’apartheid : seuls les fonctionnaires d’État auront cet avantage ! 46 % de la population est officiellement sous le seuil de pauvreté aujourd’hui. C’est comme si vous aviez 30 millions de pauvres en France. Quant à la transition démographique, l’ONU indique qu’il y aura en 2050, 55 millions de Malgaches sur une île plus grande que la France et le Benelux. C’est la puissance émergente de demain !

Propos recueillis par César Armand – Tous droits réservés CulturePolitique.Net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s