Vers des mutualisations dans le bloc communal

François Baroin et Marylise Lebranchu - Tous droits réservés La Documentation Parlementaire

De gauche à droite : François Baroin et Marylise Lebranchu Tous droits réservés La Documentation Parlementaire

Jeudi 22 janvier 2015,

Au ministère de la Décentralisation et de la Fonction publique,

La ministre Marylise Lebranchu et le président de l’Association des maires de France, François Baroin, reçoivent de l’Inspection générale de l’administration et de l’Inspection générale des Finances un rapport sur « les mutualisations dans le bloc communal« .

La représentante du Gouvernement entend « trouver les bonnes échelles de mutualisation » quand le sénateur-maire de Troyes (Aube) appelle à « optimiser le meilleur rapport qualité/prix pour l’usager et le contribuable« .

César Armand
pour Europe parlementaire magazine
Tous droits réservés La Documentation parlementaire

Les grandes villes dans la réforme territoriale

Tous droits réservés La Documentation politique

De gauche à droite : A. Rossinot, J.-L.. Fousseret et F.Baroin – Tous droits réservés La Documentation parlementaire

 

Mercredi 21 janvier 2015,

Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, premier vice-président de l’Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF), évoque la « baisse historique des dotations de l’Etat« , en compagnie de son secrétaire général André Rossinot, président de la communauté urbaine et humaine de Nancy.

Invité de dernier minute, le sénateur-maire de Troyes, François Baroin, président de l’Association des maires de France depuis novembre 2014.

 

César Armand
pour Europe parlementaire magazine
Tous droits réservés La Documentation parlementaire

François Baroin récompensé par l’Union des Jeunes pour le Progrès pour Journal de crise

François Baroin et Rudolph Granier, le président de l'UJP

L’ancien ministre François Baroin et le président de l’UJP Rudolph Granier

L’ex-ministre de l’Economie et des Finances de Nicolas Sarkozy s’est vu décerner le prix de l’Appel du 18 juin par l’UJP pour son livre Journal de crise.

73 ans après l’appel du Général de Gaulle, François Baroin a reçu, à l’hôtel Claridge, le prix de l’Appel du 18 juin, de la part de l’Union des Jeunes pour le Progrès et des mains de son président Rudolph Granier.

Le député-maire UMP de Troyes a aussitôt fait part de son « honneur de recevoir ce prix et la mesure que ça représente », rappelant que « beaucoup des meilleurs d’entre nous sont passés par là » et ajoutant que « nous pouvons évoquer la figure du général de Gaulle pour son pragmatisme et son regard porté vers l’avant ».

Non à l’extrémisme

Primé pour son livre Journal de crise sur son expérience à Bercy de 2011 à 2012, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances a estimé que « le pire avait été évité dans une crise globalisée », à tel point que cette période avait permis de réaffirmer le rêve gaulliste : « On croit à l’autorité de l’Etat, on veut des réformes structurelles et nous refusons le protectionnisme, le repli sur soi, les extrêmes et toutes les solutions radicales ».

Avant de conclure, malicieux, comme une adresse à ses meilleurs ennemis Jean-François Copé et Patrick Buisson, que « le regard bien droit est le centre de gravité de l’UMP ».

César Armand