Trois mois plus tard…

Depuis le 22 mars 2015, rien de neuf sur son blog, mais dans la vraie vie des vrais gens, beaucoup de choses ! Toujours la politique, cette source d’inspiration, mais aussi toujours la culture, cette expiration vitale.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Après douze semaines d’absence ici même sur CulturePolitique.net, me voici de retour. Le temps m’a manqué pour vous parler de culture et de politique, ainsi que de politique et de culture.

C’est reparti !

Sur le plan politique, j’ai rencontré un directeur d’administration centrale dans son bureau fin mars, assisté à un colloque incroyable sur le dérèglement climatique avec des représentants de tous les continents, et discuté avec pas moins de trois commissaires européens, sans oublier les interlocuteurs habituels : conseillers, députés, sénateurs, eurodéputés, secrétaires d’Etat et ministres.

Dans ce cadre professionnel, j’ai pu partir en reportage à l’autre bout de l’Ile-de-France comme en Savoie à 2700 mètres d’altitude. Quitter son bureau et les palais nationaux habituels, ne serait-ce que pour une journée, réoxygène le cerveau et permet de revenir avec des idées fraîches. Du moins, c’est ce que me dit mon chef ! Idem quand je le « trompe » pour des piges grâce auxquelles je fais la connaissance de fortes têtes comme Elisabeth Guigou ou Paul Vergès.

Toujours sur ce plan, à la frontière de la vie personnelle, je suis en cours de finalisation, avec mon co-auteur, d’un projet de livre sur un sujet élyséen. Les derniers entretiens se sont accéléré ces trois derniers mois. Quelque soit le degré d’intérêt de l’intervenant, à chaque fois l’impression d’avoir revu et corrigé l’Histoire par le prisme de la petite histoire avec des protagonistes qui ont participé directement à la marche de la Nation !

« La culture n’est ni un ornement, ni un snobisme, mais l’oxygène de l’intelligence et du cœur. »

Néanmoins, parfois, l’atmosphère est irrespirable ! De l’air ! Entre l’ambiance pourrie lors des 49-3 successifs et les positions schizophréniques de nos représentants entre le formel et l’informel, il fait bon, la lune tombée, de quitter ces eaux tumultueuses et de remonter à la surface pour ne pas sombrer d’apnée prolongée.

La phrase citée en exergue, juste au-dessous, est extraite d’un article sur Fabrice Luchini. Pour cause d’exil montagnard, je n’ai, finalement, pas pu aller l’écouter, au grand regret de celle qui partage ma vie ! En revanche, nous avons beaucoup apprécié la Lucrèce Borgia de Victor Hugo. Quels talents que ceux des comédiens Gallienne, Hancisse et Hecq, et de leur metteur en scène Podalydès… Espérons que la fine troupe sera récompensée à sa juste manière aux Molières.

Sans oublier le cinéma : Cendrillon – Cate Blanchett en marâtre est magnifique ! -, Le dernier loup – WHAOUH ! -, L’art de la fugue – Pas mal, dommage que Biolay fasse du Biolay -, et quelques-uns que j’ai oubliés, oups… S’il tourne toujours près de chez vous, courrez voir Le souper, film joué actuellement en pièce avec les merveilleux Chesnais et Arestrup.

César armand

28 jours, 5 films : le record de février 2015

Entre un 49-3, une motion de censure vécue aux premières loges, et d’autres péripéties parlementaires, rien n’enlève la beauté du théâtre sur grand écran.

* Toute première fois,
De Noémie Saglio et Maxime Govare Premier film ! -, avec  Pio Marmai (Le premier jour du reste de ta vie), Lannick Gautry, (Les Francis), Camille Cottin (La connasse de Canal+), Franck Gastambide (Il reste du jambon ?) – 1h30 – Sorti le 28/01/2015

Sondeur, il va épouser son fiancé, médecin. Ils se marièrent et adoptèrent beaucoup d’enfants ? Oui sauf quand un matin de semaine, c’est une jolie blonde suédoise aux yeux bleus qui se réveille à vos côtés.  S’en mêlent les parents, la sœur, le beau-frère et… le stagiaire.

* Bis,
De Dominique Farrugia (La cité de la peur), avec Kad Merad (Safari), Franck Dubosc (Fiston), Alexandra Lamy (Les Infidèles), Gérard Darmon (La cité de la peur) – 1h38 – Sorti le 18/02/2015 – Vu en avant-première

Deux copains – l’un, fidèle à sa femme et pape de la PMA, l’autre, coureur et restaurateur – en ont assez de leurs vies bien (dé)rangées. En week-end dans la maison de campagne du premier, ils tombent dans l’escalier et atterrissent en 1986, l’année du bac. De là à réécrire leur destin ?


* American Sniper,

De Clint Eastwood (Lettres d’Iwo Jima), avec Bradley Cooper (Limitless), Sienna Miller (Interview) – 2h12 – Sorti le 18/02/2015

L’histoire vraie de Chris Kyle, tireur d’élite américain surnommé La légende, qui s’engage dans l’armée après avoir vu les tours new-yorkaises tomber. Pris de doute, très amoureux, assez traumatisé… tout l’inverse du livre qu’il a écrit sur ses années de guerre. Superbe malgré tout.


* Kingsman
De Matthew Vaughn (Kick-Ass), avec Colin Firth (Le discours d’un roi), Taron Egerton, Samuel L. Jackson (Pulp Fiction), Michael Caine (Batman Begins) – 2h09 – Sorti le 18/02/2015

Une petite frappe des faubourgs britanniques, arrêtée pour une connerie, appelle à la rescousse les services secrets qui employaient son géniteur, mort en mission. Pour le remettre sur la route où l’on roule à gauche, l’organisation occulte lui fait passer un entretien d’embauche.

* Cops – Les forces du désordre
De Luke Greenfield, avec Jake Johnson et Damon Wayans Jr.  – 1h44 – Sorti le 21/01/2015

Un chômeur de longue durée et un développeur de jeux vidéos relégué au rang de sténo-dactylo empruntent des uniformes de policiers pour une soirée et décident de les garder pour de bon, quitte à se retrouver face à la mafia. Nul ! Seul Andy Garcia, en guest, relève le niveau.

(Les films indiqués entre parenthèses ne reflètent encore que la préférence personnelle)

Les envies de mars ?
* Le dernier loup, de Jean-Jacques Annaud
Juste parce qu’après voir revu Deux frères sur ces tigres jumeaux du Cambodge donne envie de partir en Mongolie suivre deux Pékinois civiliser des tribus dans la steppe entre trois moutons.

*L’art de la fugue, de Brice Cauvin
Un nouveau film choral avec, notamment, Laurent Lafitte (Elle l’adore) et Agnès Jaoui (Cuisines et dépendances). Curieux aussi de voir Nicolas Bedos et Benjamin Biolay dans un même film.

*Robin des Bois, la véritable histoire, d’Anthony Marciano
Max Boublil (Les Gamins) en maître de la forêt de Sherwood ; Géraldine Nakache (Tout ce qui brille) en Marianne ;  et l’excellent Ary Abittan (Qu’Est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?), ça promet !

*The Voices, de Marjane Satrapi
Ryan Reynolds a un chat qui le pousse à commettre des crimes et un chien qui tente de l’en empêcher. Après Persepolis, une nouvelle fable sur la connerie meurtrière ?

César Armand