Pour Marine Le Pen, le principal problème français reste « la perte de souveraineté »…Euh ?

Interviewée par le quotidien espagnol El Pais, la présidente du Front national est définitivement déconnectée des problèmes de nos compatriotes.

Alors que la Finlande veut imposer un « finish » à la Grèce dans la zone euro, Marine Le Pen désigne « la perte de souveraineté » comme premier défaut rencontré par les Français.

Carlos Yaniz, correspondant à Paris et à Bruxelles et totalement bilingue, la relance : « A cause de l’UE, je suppose ? » Réponse : « Bien sûr ! » Et ça se dit présidente du premier parti de France !

Juste avant, dans ce même entretien, elle refuse, encore et toujours, d’admettre que son parti politique est d’extrême-droite :

El Pais :  Peut-être parce qu’ils considèrent que vous êtes d’extrême-droite.

Marine Le Pen : Nous n’avons rien à voir avec l’extrême-droite.

E. P. : Mais ici, au Parlement européen, vous vous êtes alliés avec des partis d’extrême-droite pour obtenir votre propre groupe.

M. L. P : . Lesquels ?

E. P. :  Le FPO autrichien ou la Ligue du Nord italienne, entr’autres.

M. L. P. : . Ils ne sont pas contre le pluralisme politique, ne sont pas non plus antiparlementaires et ne pratiquent pas la violence. Ce sont des partis patriotes et en Europe, pour disqualifier les partis patriotes, on les accuse d’être d’extrême-droite.

E. P. : Mais ils défendent des idéologies xénophobes ou islamophobes.

M. L. P. : . Qui ?

E. P.:  La Ligue du Nord, par exemple.

M. L. P. :. Défendre sa nation n’est pas xénophobe. (…) De ce point de vue, il y aurait de nombreux pays xénophobes : Japon, Etats-Unis, Israël…

Un échange à relire dans son intégralité ICI.

#PauvreUE

César Armand

« Hommes de… », l’hommage aux maris de l’ombre

Crédit photo : France 2

Crédit photo : France 2

La journaliste d’Europe 1, Bérangère Bonte, sort Hommes de…, aux Editions du Moment.

Il y a Joseph le discret, socialiste marié à une centriste ; Xavier l’antimilitariste plus écolo que sa Cécile ; Louis qui fait de la politique en bleu Marine… Ils sont une dizaine à s’être confiés à la consoeur de la radio privée.

Une galerie de portraits inédite qui fait la lumière sur des événements politiques oubliés ou a priori anodins : le tweet du frère Cantat le 14 juillet 2013, la nomination de Rama Yade au Gouvernement, un livre du mari de NKM qui n’aurait jamais dû sortir mais dont les exemplaires presse ont été distribués.

Quelques femmes lui ont également répondu : Marylise Lebranchu raconte ainsi vivre dans une chambre de 9 m² au ministère de la Fonction publique pour ne pas payer trop d’impôts !

Bien écrit, rythmé, dommage qu’elle n’ait pas pu recueillir quelques témoignages directement.

César Armand